Kent - Chronique Album "L'Homme de Mars" 2008

Kent - Concert La Cigale (Paris) 2009




Chronique Album

Kent - Chronique Album "L' Homme de Mars" - Pierre Derensy


Le nouvel album de Kent ne pouvait pas trouver meilleur titre. Kent est un garçon sympathique, dont on ne maîtriserait pas bien l’identité. Toujours à la recherche d’un fil conducteur, d’une image pour construire ses disques, cette fois il s’est mis en tête de faire un album concept en créant un « space opéra ».

A la manière candide de Voltaire, Kent débarque donc sur terre et utilise son personnage martien pour décortiquer nos plaisirs, nos tracas et nos travers. Mais pas seulement en qualité de chanteur, il mélange toutes ses compétences artistiques, et sa musique n’est qu’un instrument qui l’emmène vers son but : créer une œuvre complète qui comprendrait le son, l’image et l’écrit.

Eternel enfant de l’amour et touche à doux, Kent dans son opéra-rock de papier, propose une B.O à sa bande dessinée ou des dessins à son disque. Se sentant étranger au monde qui l’entoure et à ses valeurs, son disque est un bon moyen de remettre les choses importantes à leur juste valeur. Outre le message social, il y a cette empreinte génétique symphonique avec orchestre, violons et cuivres.

Avec son ami Bertrand Fresel, et en présence de Fred Pallem (Lalo Shifrin, Burt Bacharach), il concocte un piège à la piraterie web de la musique. De sa table à dessin au studio, il navigue dans une excitation communicative. Travaillant dans la jubilation de concevoir une histoire musicale avec prologue et épilogue, il nous croque donc 17 pistes, 17 instantanés de sa philosophie de vie.

Accueillant, touchant, émouvant, cet album ou plutôt cet objet, démontre que Kent est comme Tintin : universel de 7 à 77 ans et plus encore. Dans les propos, dans la musique, dans le graphisme, c’est un disque contemporain qui comble le vide de l’espace et le silence de la nuit. En espérant que cette audace poursuive une évolution sur scène.