Philippe Katerine - Concert L' Omnibus (St Malo) 2006

Philippe Katerine - Festival Art Rock 2006

Philippe Katerine - Festival Les Vieilles Charrues 2007

Philippe Katerine - Chronique "Border Live" 2007

Philippe Katerine - Concert L' Olympia (Paris) 2011

Philippe Katerine - Festival Quand Je Pense à Fernande 2011

Philippe Katerine - Festival Au Pont du Rock 2011




Chronique Album

Philippe Katerine - Chronique Album "Border Live Studio Live" - Pierre Derensy


Philippe Katerine aurait du être courtisan au XVème siècle, comme il est bien obligé de vivre avec son temps, il a décidé depuis «Robot Après Tout » de devenir décadent. Franchir la ligne rouge et enfiler (quelque part) les plumes roses de l’idiot du village. L’époque aspire vers le bas, c’est un constat général, très bien, lui accompagnera donc le mouvement général, offrant son corps aux jeux du cirques dans un style caca boudin cathodique. Misant sur l’anecdotique pour dissimuler une créativité et une originalité très subtile.

Comme il ne suit pas la mode mais qu’il la précède, l’indien vendéen sort ces jours-ci un live en studio. Vous comprendrez dès lors que ce concept est inédit donc frais (ou presque). Avec ses musiciens il s’offre une session studio enregistré dans les conditions du live reprenant les titres de « Robot Après Tout » dans des versions alternatives rock.

Didier Super reprenait ses chansons en mode « classique » pour les vieux-cons et riches, Philippe Katerine, la nouvelle idole des jeunes, se distingue pour les fêtes de Noël et embrasse le sapin de manière trash avec ses musiciens qui sont totalement V.I.P, dézingués et brutalement bons dans l’exercice.

Ce qui donne de l’importance à ce projet se trouve dans le DVD accompagnant le CD. Il vous sera proposé un documentaire de 90 minutes réalisé par Gaétan Chataignier (fauteur de trouble des ex-Little Rabbits et ‘Une vie ne suffit Pas’ le DVD de Cali) qui regroupe 10 capacitations de concerts condensé en un seul, montrant la montée en puissance du phénomène Katerine des salles moyennes vers la Route du Rock 2006 ou le Zénith de Paris, tout cela dans un film surréaliste à fleur de peau… de bébés roses.

Quand aux fameux ‘Bonus’… je préfère vous laisser la surprise, en vous informant juste que Le Général Fifrelin et Boulette, 2 avatars batardisés de Katerine, présent dans le disque « Les Grands Restaurants », viennent à nouveau prêter leurs masques pour dissimuler de manière sournoise le magnifique artiste derrière des rôles de compositions.