Isobel Campbell - Festival Les Femmes s'en Melent 2006

Isobel Campbell & Mark Lanegan - Chronique Album "Ballad of The Broken Seas" 2006

Isobel Campbell & Mark Lanegan - Festival La Route du Rock - Hiver 2011




Chronique Album

Isobel Campbell & Mark Lanegan - Chronique Album "Comme un Seul Homme" - Pierre Derensy


Quand l’Ecosse et l’Amérique se rencontrent pour un disque cela donne “Ballad Of The Broken Seas” magique moment de complicité entre l’ex-chanteuse de Belle and Sebastian et Mark Lanegan chanteur des feu Screaming Trees et de Queens of The Stone Age.

Après une confrontation fortuite suite à un concert des Queens of T.S.A sur Glasgow, le monsieur Lanegan qui a du nez et du coffre à en revendre, déclara sa flamme à l’adorable Isobel si douce et gracile, lui demandant s’il était possible de faire un album « together ». La dame enchanté par cette doléance, regagna ses pénates pour écrire une série de chansons en faveur de ce projet qu’elle trouvait excellent.

Après une série de courriel reliant les deux tourtereaux dans leurs continents respectifs, la belle et la bête se retrouvèrent donc à Los Angeles pour immortaliser et enregistrer ce disque notoire qui se devait d’être les 2 cotés d’une pièce de monnaie. Janus as tu du cœur ? Oui ! répondent en cœur Campbell et Lanegan. D’un coté la voix rauque et brute de l’animal masculin et de l’autre l’angélisme faussement naïf de la jolie blonde exprimant la féminité, font mouche.

Ce disque pris en tenaille par ces deux voix si particulières peut se classer aussi bien dans le folk-country que dans le soleil épuré du psychédélisme de la cote ouest des US. 12 titres superbement calibrés et produits par Isobel sont donc disponibles. De « Black Mountain » aux cordes tristes à « The Circus Is Leaving Town » qui clos cet album tout ici est virtuosité et envoûtement.

On entend l’angélus. Le mariage est consommé et de bien belle manière. Même la reprise de «Ramblin Man » de Hank William a sa place au coté des écrins sur mesure que la dame à crée pour sa personne et son bien beau monstre. Un autre album « Milk White Sheets’ » devrait suivre fin 2006, plus folk encore.

Les histoires d’amour ne finissent pas toujours mal : « Ballad Of The Broken Seas » en est la preuve.