Hey Hey My My - Festival Les Bars en Trans 2006

Hey Hey My My - Chronique Album 2007




Chronique Album

Hey Hey My My - Chronique Album "Hey Hey My My" - Pierre Derensy


De ce duo parisien qui se rencontre à Bordeaux vous devez savoir qu’ils se prénomment tous les deux Julien l’un Garnier et l’autre Gaulier mais sont tellement soudés qu’il est impossible de savoir qui est l’un et qui est l’autre.

Il faut aussi noter qu’ils se sont accouplés lors d’un exil estudiantin sur les bords de la gironde, qu’ils aiment la même musique de Blonde Redhead à Nirvana jusqu’aux Pixies et que leur premier album est truffé d’hommages à Neil Young.

Guitares souples, parfois élastiques et éléctrique dans le même morceau (par exemple dans « Celia »), textes en anglais avec juste ce qu’il faut de netteté pour tout piger des thèmes, 14 flâneries excitantes sur un lac pastoral, tubes fédérateurs dont le premier titre de l’opus : « MerryLand » merveilleuse chanson acoustique sans oublier le single qui leur a permis de se faire remarquer « Too Much Space » dans le concours CQFD.

Ce duo à voix contrastées : l’une fluette et perché dans les arbres et l’autre en contrepoint au sol mérite que l’on passe au dessus des quotas de chansons française car l’excellence tape à la porte. « In The Lake » nous permet d’accéder à la rêverie, de traverser la Manche et de se reposer sur les bords de la Tamise.

« Morricone » et leur choriste boudeuse qui s’amuse à dialoguer avec eux est un bijoux, « Easy » qui rappelle les beaux jours du duo Maca-Lennon frise le parfait. « Your Eyes When we Kiss » mérite à lui seul l’achat de l’album. Leurs harmonies vocales, les délicieuses compositions sixties qui ne feraient pas rougir Brian Wilson estoquent l’auditeur.

Comme un doux souvenir d’un temps passée remis à l’ordre du jour, une sorte de retour de barbues hippies mais devenus romantiques sur la route, lorgnant même dans « Picking » à un zeste d’americana way of life. Ce disque est une boite à malice en haute-fidélité. Un jeu de piste qui n’en finit jamais.

Ces deux compagnons qui se sont renforcés pour l’occasion d’un bassiste et d’un batteur pour former un quatuor parfait s’imposent directement au top de la pop. Y a de la joie, bonjour, bonjour les hirondelles cela se traduit comment en anglais ?